FAQ

Pourquoi est-il nécessaire d'organiser une Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine ?

Jamais le nombre de personnes souffrant de la faim n'a été aussi élevé dans l'histoire moderne. L'état de famine a été déclaré dans plusieurs régions du Soudan du Sud, tandis que cette catastrophe menace de se propager à la Somalie, au Nigeria et au Yémen. Dans ces seuls pays, plus de 20 millions de personnes risquent de mourir de faim, tandis que des millions d'autres souffrent de la sécheresse et de pénuries alimentaires. En une année seulement, le nombre d'individus confrontés à une insécurité alimentaire grave a augmenté de 35 %, pour atteindre les 108 millions. Dans cette situation désespérée, ce sont les enfants qui souffrent le plus et deviennent de plus en plus vulnérables. Cette crise alimentaire est qualifiée de « pire crise humanitaire depuis 1945 » par l'ONU.

Si la tendance actuelle se poursuit, il existe un énorme risque que la réponse mondiale à cette crise soit largement insuffisante et entraîne des souffrances et des décès d'une ampleur inconcevable, alors que cela est éminemment évitable.

© Paul Jeffrey/ACT Alliance

 

Quelle est la cause des famines ?

Les famines représentent plus qu'un simple manque de nourriture. Elles sont la conséquence des conflits, de la sécheresse, de la pauvreté et de l'inaction de la communauté internationale. Dans la plupart des cas, ces famines sont évitables.

Qui lance cet appel à une journée de prière ?

La Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine est une réponse de la foi à la crise alimentaire actuelle. À l'invitation de la Conférence des Églises de toute l'Afrique et du Conseil œcuménique des Églises, une communauté qui représente plus de 560 millions de chrétiens à travers 348 Églises basées dans plus de 110 pays, la Journée mondiale de prière a pour objectif de rassembler un très grand nombre de réseaux d'Églises, de partenaires œcuméniques et d'organisations confessionnelles autour de la prière et du combat contre la faim et la famine. Découvrez la liste complète des partenaires en faveur de cette journée de prière en cliquant ICI.

Pour quoi et pour qui devons-nous prier ?

La nourriture est plus qu'un droit humain ; il s'agit d'un don du ciel qui ne peut être entravé. Les crises alimentaires peuvent être évitées, si nous réfléchissons et agissons ensemble. Nous pensons que les Églises jouent un rôle prophétique dans la mobilisation de leurs membres, de la société en général et des gouvernements, afin qu'ils agissent utilement durant cette période de souffrance sans précédent. Prions ensemble pour la justice et la paix, ainsi que pour la fin des violences qui affectent les générations présentes et futures. Unissons-nous dans la prière pour les enfants et les familles qui ont des besoins immédiats, mais aussi pour ceux qui font des sacrifices pour trouver une réponse aux crises. Pour obtenir des points de prière et des informations supplémentaires, cliquez ici.

© Paul Jeffrey/ACT Alliance

Pourquoi le 21 mai est-il une date critique ?

Nous avons encore la possibilité d'agir et de sauver des vies, mais plus pour longtemps. En 2011 en Somalie, le conflit a engendré de graves pénuries alimentaires et ainsi coûté la vie à plus de 260 000 personnes, dont la moitié avant que l'état de famine soit déclaré et alors que l'ampleur de la tragédie était loin d'être connue. Nous ne pouvons pas attendre que l'état de famine soit officiellement déclaré ; des mesures doivent être prises dès maintenant au Soudan du Sud, en Somalie, au Nigeria et au Yémen. La Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine aura lieu le 21 mai. Il s'agit du dernier dimanche avant le Sommet du G7, qui se tiendra les 26 et 27 mai en Italie et à l'occasion duquel les dirigeants évoqueront la situation du monde. Nous prions pour qu'ensemble, ces derniers prennent des mesures.

Les croyants d'autres confessions peuvent-ils participer à cette Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine ?

La Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine est un appel à tous les croyants et toutes les personnes de bonne volonté. Cet appel ne se limite pas à une tradition, une religion ou une confession en particulier. Nous espérons que les responsables des différentes religions encourageront leurs fidèles à observer cette Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine, dans l'objectif d'améliorer la vie de millions de personnes qui souffrent de la faim et de l'insécurité.

Nous encourageons les responsables d'Églises à mobiliser leurs fidèles et à véhiculer des messages ciblés qui permettent à chacun d'aborder cette question importante à travers le prisme de sa propre foi. Les prières, réflexions, chants et célébrations doivent exhorter les individus et les communautés à agir et à implorer la bénédiction de Dieu. Il est également possible de partager diverses ressources de prière et de les adapter aux différents contextes religieux. Cela pourrait également donner lieu à des prières et des rassemblements interreligieux en lien avec la Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine.

Comment puis-je impliquer ma communauté de foi ?

Encouragez les membres de votre communauté de foi à s'unir dans la prière le 21 mai.
Cliquez ICI pour trouver des liens et des ressources et ainsi mobiliser votre communauté.